Tirer parti d’un marché d’un milliard de dollars

multiple images

Fondation Canada-Israel pour la recherche et le development industrielsTirer parti d’un marché d’un milliard de dollars

La FCIRDI aide à concrétiser l’acquisition de Recon Instruments à renforcer la position de Vancouver comme centre névralgique des technologies

L’entreprise canadienne: Recon Instruments

L’entreprise israélienne: Lifebeam

Secteur: Technologie portabley

Opportunity

Avec l’arrivée de la technologie prêt-à-porter sur la scène sportive, les athlètes intègrent à leur arsenal d’entraînement des outils intelligents, comme des lunettes, des montres et des chaussures, afin d’être plus performants. Ces accessoires connectés comprennent divers capteurs et composantes électroniques, de la puissance informatique et la technologie sans fil. “Prêts-à-porter”, ces produits rassemblent et traitent une panoplie d’informations qu’ils transmettent à l’utilisateur, y compris la fréquence cardiaque, la puissance développée, la vitesse et la cadence. L’accès instantané à ces données permet aux utilisateurs de prendre des décisions éclairées sur leur activité physique. Selon les projections, le marché mondial du prêt-à-porter technologique pourrait se chiffrer à plus de 6 milliards de dollars d’ici 20162. Pour saisir ce débouché lucratif, l’équipe de R et D canado-israélienne s’est attelée à la mise au point d’une technologie prêt-à-porter novatrice destinée aux athlètes.

Objectif

Lancé en 2013, ce projet a mis à contribution:

  • Lifebeam, une entreprise israélienne qui met au point et fabrique les capteurs physiologiques les plus évolués au monde, conçus pour mesurer des performances humaines;
  • l’entreprise canadienne Recon Instruments, chef de file mondial en lunettes intelligentes adaptées aux sports et milieux à haute intensité.

Cette équipe de R et D canado-israélienne a intégré les capteurs conçus par Lifebeam aux prototypes initiaux de lunettes intelligentes pour athlètes “Jet” de Recon, pour illustrer qu’il est possible de mesurer la fréquence cardiaque à même la tempe de l’utilisateur durant une activité physique intense. La capacité à voir la fréquence cardiaque sur l’afficheur des lunettes Jet de Recon permet aux utilisateurs de s’entraîner de façon plus sécuritaire et d’optimiser leur performance. La fréquence cardiaque peut bien sûr être mesurée à l’aide de capteurs portés sur le torse ou au poignet, mais la possibilité de la mesurer directement de la tête présente de nombreux avantages pour l’utilisateur. Une telle méthode élimine le besoin de porter un autre appareil de mesure, réduit le délai de transit des données affichées (car il n’est pas nécessaire d’établir une connexion sans fil entre le capteur et les lunettes intelligentes) et offre aux athlètes un seul appareil intégré, qui fait réellement tout. Après avoir complété un prototype initial en 2014, Recon et Lifebeam ont confirmé que le capteur porté à la tête pouvait enregistrer des données

très précises sur la fréquence cardiaque.

À la fin de la mise à l’essai du prototype, Recon avait déjà commencé à concevoir le matériel des lunettes Jet. La distribution de cette mouture, qui ne comprenait pas les capteurs de Lifebeam, a débuté au début de 2015. La mise à l’essai a cependant validé le bien-fondé des capteurs adaptés au consommateur de Lifebeam et accéléré l’expansion de son portefeuille de produits de consommation, y compris les capteurs de fréquence cardiaque portés à la tête qui sont intégrés aux casques de vélo, aux casquettes et aux visières. Cette collaboration en R et D a montré que l’intégration de capteurs de fréquence cardiaque de tête aux lunettes intelligentes de demain est possible.

En juin 2015, Intel Corporation annonce l’acquisition de Recon Instruments, en mentionnant sa volonté de s’attaquer avec Recon au marché des afficheurs et technologies portés à la tête. Les produits de Recon sont encore vendus sous la marque Recon et l’équipe continuera de travailler à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Avantages

« Ce projet appuyé par la FCIRDI nous a permis de valider nos capteurs de pointe en travaillant avec le chef de file des lunettes de sport intelligentes. Nous avons ainsi une occasion incomparable de faire connaître notre marque aux athlètes qui sont des adopteurs précoces de technologie prêt-à-porter et d’avoir de nouvelles sources de revenus. Grâce aux résultats de cette collaboration, nous prévoyons augmenter de 20 p. cent notre effectif dans les deux prochaines années et trouver d’autres applications à notre biotechnologie”

Omri Yoffe, directeur général de Lifebeam

“Recon Instruments a été la première entreprise au monde à mettre au point des lunettes intelligentes répondant aux besoins des athlètes, et elle repousse constamment les limites afin de s’adapter encore plus aux modes de vie actifs de ses clients. Les athlètes qui se servent des données considèrent les moniteurs de fréquence cardiaque comme un mal nécessaire. Ces données sont très utiles pour optimiser leur entraînement, mais la ceinture pectorale les agace. Quand Lifebeam nous a proposé de participer à un projet soutenu par la FCIRDI pour remédier à cet irritant, nous n’avons pas hésité. Comptant sur le financement sans effet de dilution et le soutien en gestion de projet de la FCIRDI, nous avons conçu un prototype fonctionnel avec lequel il est prouvé qu’il est possible de mesurer avec précision la fréquence cardiaque depuis la tête de l’utilisateur. Forte de la confiance accordée par la FCIRDI, Recon a pu obtenir des capitaux supplémentaires pendant la période cruciale de développement des lunettes Jet, le produit qui a incité Intel à acquérir Recon. Maintenant que nous faisons partie de la société Intel, nous resterons à Vancouver, en Colombie-Britannique et aurons accès aux ressources, technologies et compétences inestimables du premier fabricant mondial de semi-conducteurs. Nos efforts de développement s’en trouveront accélérés et nous pourrons étendre notre rayonnement à de nouveaux sports et activités et explorer de nouvelles utilisations dans les secteurs public et privé. De plus, nous avons consolidé la position de Vancouver comme centre névralgique des technologies au Canada. La FCIRDI nous a grandement aidés à atteindre cette réussite et à avoir par le fait même un impact dans notre économie locale.”

Rudi Airisto, chef du développement commercial et de l’écosystème d’applications, Recon Instruments