Favoriser la productivité et la rentabilité des fabricants

Fondation Canada-Israel pour la recherche et le development industrielsFavoriser la productivité et la rentabilité des fabricants

De nouveaux marchés mondiaux s’ouvrent aux créateurs grâce à une nouvelle technologie d’extrusion de métaux

L’entreprise canadienne: Castool Tooling Systems

L’entreprise israélienne: SHL-Alubin

Secteur: Fabrication

Challenge

L’extrusion de métal léger est un procédé de fabrication couramment utilisé pour créer des pièces au profil transversal fixe. La billette de métal, souvent faite d’un alliage de métaux, est chauffée jusqu’à ce qu’elle soit malléable, puis poussée dans un moule métallique correspondant à la section transversale souhaitée. Bien que ce procédé permette aux fabricants de façonner des profilés complexes à coût raisonnable, l’extrusion d’alliages de métaux durs comporte une foule de difficultés. Par exemple, le maintien de la température à un niveau constant, afin que l’alliage prenne une forme appropriée et uniforme, pose problème. L’extrusion d’alliages durs étant relativement lente, le moule se refroidit peu à peu tandis que la pression de la presse augmente, ce qui peut provoquer le ralentissement ou l’arrêt de l’extrusion. Deux entreprises israélienne et canadienne se sont associées pour mettre au point une innovation radicale dans le secteur de l’extrusion d’alliages métalliques légers.

Objectif

Avec l’aide du Programme de collaboration Ontario-Israël géré par la FCIRDI, ce projet bilatéral de R et D a réuni:

SHL-Alubin, premier fabricant israélien de profilés d’aluminium; et

Castool Tooling Systems, une entreprise canadienne qui conçoit et fabrique un outillage novateur pour les industries du moulage sous pression et de l’extrusion du métal léger.

Grâce au soutien de la FCIRDI, les entreprises ont créé un “système d’outillage intelligent” qui améliore le procédé d’extrusion de métaux d’alliage durs tels que l’aluminium et le magnésium. Ce système renseigne les opérateurs de l’équipement d’extrusion sur la température, la vitesse, le temps et la pression, données qui permettent d’assurer un chauffage optimal du moule. Il enregistre également la “recette” de chaque moule aux fins de sa réutilisation et de son étalonnage pour les passages suivants. Ce système est avantageux pour les outilleurs, car il procure des gains de productivité, réduit les coûts d’exploitation et minimise les déchets et la consommation d’énergie. L’équipe estime qu’en éliminant la mise au rebut de billettes le système entraînera des économies de l’ordre de 10 000 $ à 50 000 $ par jour.

Résultats

“Nous avons installé le système d’outillage à commande thermique de Castool sur l’une de nos presses à filer et les premiers essais pilotes ont été très concluants. Ce système financé par la FCIRDI a permis de réduire de 40 p. cent la pression d’extrusion, avec les risques qu’elle comporte de faire plier ou de briser le moule, alors que nous ne parvenons habituellement à la réduire que de 20 p. cent. Affichant une cadence d’extrusion rapide, le système permet aussi la création de matrices plus audacieuses et le maintien des billettes à une température inférieure. Notre compétitivité s’en trouve accrue sur plusieurs plans, car le procédé est tout nouveau. Ce système améliore notre taux de production, permet une extrusion uniforme et optimale, et nous donne la possibilité de produire des profilés évolués. Cela fait de nous un fournisseur de choix pour les segments de marché haut de gamme en émergence, telle l’aérospatiale, en plus d’améliorer les prestations et la productivité d’entreprises comme SHL-Alubin. La FCIRDI a contribué à rendre cette innovation possible. Nous en récoltons maintenant les fruits dans notre secteur de la production et dans nos activités d’affaires.”

Yoram Rami, directeur technique, SHL-Alubin

“Les connaissances acquises au cours de notre projet de collaboration financé par la FCIRDI nous aident chaque jour à rendre nos produits et notre entreprise plus concurrentiels. Nous avons appliqué ces acquis à maints aspects de notre R et D et de nos activités. Depuis la fin du projet, nos ventes ont progressé de 20 p. cent, gonflant nos revenus de plusieurs millions. Nous sommes également fiers du produit obtenu et du dynamisme de notre coopération. Ce partenariat nous a donné accès à de nouveaux secteurs à forte croissance, par exemple: les TGV, l’aéronautique et d’autres secteurs de fabrication industrielle qui exigent des profilés complexes en alliages durs. Nous nous réjouissons à la perspective de prolonger et d’amplifier les résultats de cette collaboration, et de nouer d’autres partenariats technologiques qui affirmeront notre présence et notre influence sur les nouveaux marchés mondiaux. Ces alliances sont indispensables à l’essor de la marque et au succès commercial de Castool partout dans le monde.”

Paul Robbins, directeur général, Castool Tooling Systems