La mise au point de souches de canola plus robustes et résistantes aux maladies vient répondre à la demande mondiale croissante

Fondation Canada-Israel pour la recherche et le development industrielsLa mise au point de souches de canola plus robustes et résistantes aux maladies vient répondre à la demande mondiale croissante

Deux entreprises collaborent au développement d’éléments de propriété intellectuelle visant la production de nouvelles familles de semences de canola

L’entreprise canadienne: Crop Production Services (CPS)

L’entreprise israélienne: Evogene

Secteur: L’entreprise israélienne:; Life Sciences

Opportunity

Fabriquée à partir du colza, l’huile de canola pourrait être un élément de réponse à certains défis mondiaux en matière de durabilité en jouant un rôle dans la production d’aliments plus sains, dans les solutions pour lutter contre le changement climatique et dans la création de sources d’énergie de remplacement. Développée par des phytologues canadiens, l’huile de canola contient peu de gras saturés, ce qui en fait une huile alimentaire de premier plan. La demande en est très élevée dans le monde entier, mais il est difficile d’y répondre à cause de la courte saison de croissance du canola et de plusieurs obstacles environnementaux.

Le Canada et Israël présentent chacun des atouts particuliers dans cette industrie. Le Canada est le plus grand producteur de canola au monde. En 2013, ses récoltes ont rapporté 19,3 milliards de dollars à son économie. Pour sa part, Israël est un chef de file mondial de l’innovation multidisciplinaire et du développement des technologies agricoles. Il a notamment réussi des percées admirables dans le domaine de l’utilisation efficiente de l’eau et de la mise en valeur des terres agricoles peu productives.

Les experts s’attendent à ce que la demande mondiale en canola augmente de 40 % d’ici à 202511. Cette perspective de croissance a incité deux partenaires de R et D canado-israéliens à unir leurs expertises pour éliminer les principaux obstacles qui limitent cette culture.

Objectif

À l’aide du financement de la FCIRDI, ce projet a réuni :

  • Crop Production Services (CPS), un important fournisseur canadien de produits et services de qualité qui aide ses clients à obtenir les meilleures récoltes possible; et
  • Evogene, une entreprise israélienne qui se spécialise dans l’amélioration de la productivité des cultures pour les industries de production d’aliments, de fourrage et de biocarburants.

CPS et Evogene comptaient développer des souches de canola robustes et capables de croître dans un environnement rude afin d’augmenter la production de cette plante polyvalente. Il s’agissait de produire de nouvelles familles de semences de canola qui résistent mieux aux stress abiotiques tels que la sécheresse, la chaleur et la salinité. CPS a intégré dans le germoplasme de son canola (le tissu vivant qui produit de nouveaux plants) des gènes identifiés par Evogene12. Les partenaires ont ensuite mis à l’essai de nombreuses combinaisons pour déterminer celles qui offraient les meilleures chances d’accroître le rendement des cultures de canola et leur résistance aux stress abiotiques.

Résultats

Le processus à suivre pour commercialiser de nouvelles cultures est long, hasardeux et assujetti à une foule de règlements. Bien que les entreprises n’aient pas mis en marché une nouvelle variété de canola, elles ont retiré des avantages notables de leur collaboration. CPS a enrichi ses connaissances sur la production de nouvelles familles de semences, tandis qu’Evogene a acquis une expérience considérable en effectuant des essais transgéniques sur le terrain (qui sont comparables à des essais cliniques portant sur de nouveaux aliments).

“Ce projet de R et D de la FCIRDI a permis à CPS de faire une avancée remarquable en doublant le rendement de son programme de sélection du canola. Les gains d’efficience apportés au processus de sélection ont multiplié par deux sa capacité de production de semences de canola haploïdes consanguines. Ce progrès constitue un élément de propriété intellectuelle de grande valeur aux yeux de notre industrie. Ces gains d’efficience aideront CPS à développer plus rapidement des hybrides de canola à rendement élevé, accélérant le processus de sélection. Grâce à cette découverte, CPS pourra générer de nouvelles sources de revenu et acquérir une plus grande part du marché mondial de canola. Ce projet a aussi donné à notre équipe des occasions sans pareilles de formation en laboratoire et sur le terrain, en plus d’ajouter à l’expertise de notre entreprise. Nous sommes donc bien placés pour créer des hybrides à haut rendement pour le Canada et le monde entier.”

Bruce Harrison, directeur de la recherche et de la création d’entreprise, CPS

“Le projet de la FCIRDI s’est révélé d’une importance inestimable pour Evogene, même si la commercialisation d’hybrides de canola envisagée au départ n’a pas eu lieu. En collaborant de près avec CPS, nous avons acquis une solide expérience dans la conception et la tenue d’essais sur le terrain. Nous sommes ainsi mieux armés pour améliorer nos plans de commercialisation futurs et renforcer nos activités. Ce savoir-faire constitue un élément clé de la propriété intellectuelle et du succès durable d’Evogene.”

Ofer Haviv, président-directeur général de la société Evogene