S et T de l’énergie

Fonds Canada-Israël pour les sciences et technologies de l’énergie (Fonds CISTE)

Télécharger le Rapport public final sur le Fonds CISTE

En décembre 2012, RNCan a choisi la FCIRDI pour fournir et gérer le nouveau Fonds Canada‑Israël pour les sciences et technologies de l’énergie (CISTE). Le Fonds CISTE visait à faciliter la mise au point et la commercialisation bilatérales de technologies et de processus énergétiques innovateurs. Mettant fortement l’accent sur les principaux défis du secteur des ressources pétrolières et gazières non conventionnelles, le Fonds CISTE a été conçu pour appuyer les partenariats de R et D dirigés par l’industrie entre le Canada et Israël. Ces collaborations visaient à stimuler la mise au point de technologies et de processus énergétiques innovateurs permettant la mise en valeur responsable des ressources pétrolières et gazières non conventionnelles, y compris des applications visant à relever les défis environnementaux. Le Fonds faisait en particulier la promotion d’innovations réduisant l’incidence environnementale associée à l’exploration, l’extraction, la transformation et la production d’énergie. Il encourageait en outre les initiatives touchant d’autres sources d’énergie essentielles, comme l’énergie renouvelable, qui intéressent les deux pays. On s’attend à ce que les partenariats bilatéraux naissants engendrent de nouvelles technologies révolutionnaires qui permettront aux innovateurs canadiens et israéliens de mettre à profit le marché mondial changeant des ressources pétrolières et gazières non conventionnelles.

Le gouvernement du Canada a engagé jusqu’à 5 millions de dollars dans le Fonds CISTE sur quatre ans (2013 à 2016), contribution doublée par l’Autorité israélienne de l’innovation, projet par projet. En se servant des investissements des deux pays comme levier financier, le Fonds devait générer entre 20 à 40 millions de dollars en R et D coopérative.

Possibilité et objectif

Le Fonds CISTE a été mis sur pied pour aider le Canada à tirer parti du savoir-faire technologique, de même que des capacités de R et D et de commercialisation de classe mondiale d’Israël, et à développer conjointement des innovations ayant une application dans le secteur énergétique canadien. Le Fonds met à profit de nombreuses synergies entre les deux nations. Israël abrite des centaines de petites et moyennes entreprises (PME) axées sur la technologie ayant une expertise internationalement reconnue dans les matériaux, les systèmes intelligents, les technologies hydriques, la robotique et les systèmes sans intervention humaine, les capteurs, l’imagerie et les autres technologies « habilitantes ». On s’attend également à ce que le pays devienne un exportateur de gaz naturel avant la fin de la décennie. Le gisement de Léviathan contient 17 000 milliards de pieds cubes de gaz et celui de Tamar se targue de près de 10 000 milliards de pieds cubes de gaz. Le Canada possède les troisièmes plus importantes réserves de pétrole brut du monde, dont 97 p.100 se trouvent dans les sables bitumineux de l’Alberta, et on s’attend à ce que le pays devienne le quatrième plus important producteur de pétrole du monde d’ici 2035. Avec une industrie nationale de l’énergie et un grand savoir-faire technologique dans le domaine des ressources pétrolières et gazières non conventionnelles, le Canada est un partenaire technologique idéal.

En combinant les forces des entreprises canadiennes et israéliennes, le Fonds CISTE a accéléré la mise au point et la commercialisation de nouvelles solutions permettant de relever les principaux défis du secteur énergétique canadien. Celles-ci comprennent de nouvelles applications dans les domaines des ressources pétrolières et gazières non conventionnelles, de la bioénergie et des collectivités, des industries et des transports éconergétiques. Les entreprises canadiennes ont acquis un nouveau savoir-faire technologique qui leur permet de mettre au point des produits novateurs et de devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux. En aval, les innovations naissantes profiteront à l’économie canadienne, créant de plus grandes économies et réduisant les incidences négatives sur l’environnement.

Résultats

Le Fonds CISTE a :

  • établi plus de 60 liens entre des entreprises canadiennes et israéliennes de technologie énergétique;
  • organisé trois activités d’établissement de partenariats avec des entreprises, des chercheurs et d’autres innovateurs canadiens et israéliens à Tel-Aviv en Israël, à Calgary en Alberta et à Toronto en Ontario, y compris trois ateliers bilatéraux ayant réuni plus de 250 participants;
  • établi une nouvelle plateforme bilatérale avec la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA) pour permettre la mise au point et l’application de nouvelles technologies favorisant la mise en valeur responsable des sables bitumineux du Canada;
  • appuyé sept projets technologiques coopératifs entre des compagnies canadiennes et israéliennes. Les projets du Fonds CISTE ont produit des résultats importants, soit de nouvelles techniques de nettoyage d’évaporateur (à breveter), une nouvelle technique améliorée de dessalement de l’eau sursalée, axée sur une membrane pour l’industrie des sables bitumineux et de la fracturation hydraulique, de nombreuses publications et présentations à l’occasion de conférences, l’identification du contenu des éléments dangereux dans les principaux gisements de schistes bitumineux, une nouvelle méthodologie d’évaluation rapide pour déterminer la roche mère des gisements d’hydrocarbures, des possibilités élargies et des partenariats stratégiques pour toutes les compagnies canadiennes participantes.