La coopération technologique Canada-Israël ouvre des marchés mondiaux pour les entreprises collaborant dans les domaines de la santé, des villes et du transport intelligents

24 avril 2019

La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) annonce sept nouveaux projets bilatéraux de recherche et développement d’une valeur de près de 10 millions de dollars

OTTAWA (Ontario) et TEL AVIV (Israël), le 25 avril 2019 — La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) a annoncé aujourd’hui la mise sur pied de sept nouveaux projets bilatéraux de recherche et développement (R-D), évalués à plus de 10 millions de dollars.

Ces projets bilatéraux s’appuient sur les forces et les connaissances technologiques de 22 entreprises et partenaires de recherche canadiens et israéliens et visent le développement et la commercialisation de nouveaux produits et services destinés aux marchés mondiaux. Grâce à un investissement de 4,28 millions de dollars de la FCIRDI, les équipes responsables des projets bilatéraux de R-D vont développer de nouvelles technologies ayant des applications dans les secteurs des sciences de la vie, de l’intelligence artificielle, des technologies propres, de la cybersécurité et des technologies de l’information et de la communication (TIC). Les ventes et revenus liés à la commercialisation de ces innovations représenteront un important rendement du capital investi par Canada-Israël, en plus de stimuler la création d’emplois de haute qualité, d’augmenter les parts de marché, d’offrir de nouvelles expertises et de générer des retombées économiques à long terme pour les deux pays.

À la suite d’un processus rigoureux d’évaluation et de sélection auquel ont participé des examinateurs experts du Canada et d’Israël plus tôt cette année, le conseil d’administration de la FCIRDI a approuvé le financement de sept projets pilotés par l’industrie.

  • Amika Mobile (Canada) et Mobility Insight (Israël) pour le développement d’un système intégré de postes frontaliers intelligents et véhicules connectés, destiné à réduire la congestion frontalière, améliorer la fluidité du trafic, accroître la sécurité et réduire la pollution;
  • Redlen Technologies (Canada) et Spectrum Dynamics Medical (Israël) pour la création d’une plateforme innovante de détection des radiations et d’imagerie. Celle-ci permettra une meilleure résolution de l’imagerie du corps entier, ainsi que la réduction des niveaux de radiation et du temps d’attente pour le patient;
  • MangoGen Pharma (Canada) et Orgenesis (Israël) pour le développement d’une plateforme d’administration et d’encapsulation de baculovirus qui augmente la puissance et la performance des cellules autologues productrices d’insuline pour le traitement du diabète. Ce projet vise l’amélioration des processus de fabrication et la réduction du coût des produits de thérapie cellulaire;
  • Enerkem (Canada) et DOR Chemicals (Israël) pour une étude évaluant la possibilité d’utiliser la technologie d’Enerkem pour convertir les déchets solides municipaux d’Israël en carburants de remplacement, méthanol et autres produits chimiques renouvelables;
  • IS5 Communications (Canada) et Radiflow (Israël) pour le développement de solutions de réseau industrielles avancées avec cybersécurité intégrée pour la prochaine génération d’infrastructures industrielles à l’ère de l’Internet des objets (IdO), ce qui comprend le secteur manufacturier, les villes intelligentes, les transports et la gestion de l’énergie;
  • Materium (Canada) et Aqwise (Israël) pour la création de solutions de technologies propres permettant aux sociétés de distribution d’eau et aux usines de traitement des eaux usées d’éliminer les micropolluants de manière rentable et écologique; et
  • Visual Defence (Canada) et Seraphim Optronics (Israël) pour le développement d’un système périmétrique de détection des intrusions. Ce système intelligent, économique et facile à installer requiert moins d’énergie et réduit considérablement le nombre de fausses alarmes grâce à l’apprentissage en profondeur.

Formé à représentation égale du Canada et d’Israël, le conseil accorde l’approbation finale aux projets de R-D proposés qui répondent aux principaux critères d’admissibilité et passent avec succès les rigoureux examens visant à confirmer leur validité technique et fonctionnelle, effectués de manière indépendante par les deux pays. La FCIRDI soutient les initiatives bilatérales de R-D en accordant un investissement couvrant jusqu’à 50 % des coûts du projet conjoint, jusqu’à concurrence de 800 000 dollars canadiens. La commercialisation des projets de collaboration en R-D est financée par le Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII).

« Depuis plus de 20 ans, la FCIRDI soutient la coopération en matière de R-D dirigée par des entreprises canadiennes et israéliennes qui associent technologies et compétences pour développer conjointement de nouveaux produits innovants », a déclaré le Dr Henri Rothschild, président de la FCIRDI. « Les sept projets annoncés s’appuient sur les forces technologiques du Canada et d’Israël, notamment la cybersécurité, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, le modèle SaaS (logiciel comme service), la biotechnologie et l’Internet des objets. Les produits commerciaux émergents augmenteront la compétitivité des entreprises collaboratrices, leur permettant de générer de nouveaux revenus et de créer des emplois à haute valeur ajoutée. Cela renforcera davantage les économies du Canada et d’Israël. »

« Le Canada est un partenaire essentiel pour la science, la technologie et la commercialisation en Israël », a déclaré M. Aharon Aharon, directeur général de l’Autorité d’innovation d’Israël et président du conseil d’administration de la FCIRDI. « Israël investit dans la R-D civile plus que tout autre pays dans le monde. Les nouveaux projets Canada-Israël soutiennent directement les objectifs scientifiques, technologiques et économiques d’Israël, ainsi que la vision et la mission établies par la FCIRDI. S’appuyant sur les 130 collaborations percutantes soutenues par la FCIRDI jusqu’à présent, ces projets aideront les entreprises technologiques partenaires à conquérir des marchés lucratifs au-delà de leurs frontières et à bâtir nos économies nationales fondées sur le savoir. »

À propos de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) 

La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) encourage la recherche-développement conjointe entre les deux pays, la stimule et y investit en cherchant principalement à commercialiser les nouvelles technologies. Établie en 1994 en vertu d’un traité officiel entre les gouvernements du Canada et d’Israël, la FCIRDI a des liens institutionnels avec l’Autorité d’innovation d’Israël (ancien Bureau du scientifique en chef du ministère israélien de l’Économie). La FCIRDI a financé plus de 130 projets de R-D collaboratifs qui ont contribué au développement et à la vente conjoints de plus de 60 nouveaux produits mondiaux. Cela a généré des centaines de millions de dollars en valeur économique pour les entreprises canadiennes et israéliennes au cours de la dernière décennie. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.ciirdf.ca

À propos de l’Autorité d’innovation d’Israël

L’Autorité israélienne de l’innovation (AII), anciennement connue comme le Bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Économie (et MATIMOP), est un organisme public indépendant et impartial ayant pour objectif de stimuler l’écosystème israélien de l’innovation et l’économie d’Israël dans son ensemble. Son rôle est d’encourager et de favoriser le développement des ressources israéliennes en matière d’innovation, tout en créant et en consolidant les infrastructures et le cadre nécessaires pour soutenir l’industrie du savoir tout entière. Pour de plus amples renseignements, visitez le http://www.matimop.org.il/

À propos du Programme canadien de l’innovation à l’international (PCII)

Le PCII favorise et appuie les projets de collaboration en matière de recherche-développement industrielle susceptibles d’être commercialisés entre le Canada et des pays partenaires. Il stimule les activités bilatérales de réseautage et de jumelage en science et technologie afin d’encourager la formation de nouveaux partenariats et d’accélérer la commercialisation de la recherche et du développement. Le PCII est un programme de financement offert par Affaires mondiales Canada, par l’intermédiaire du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches Canada (PARI-CNRC), pour le Brésil, la Chine, l’Inde et la Corée du Sud. Pour Israël, le programme est offert par l’intermédiaire de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI). Pour de plus amples renseignements, visitez le http://www.matimop.org.il/

Demandes des médias :

Sonya Shorey
Stratège principale en communications, CIIRDF
Cell. : 613.851.9416
sonyashorey@ciirdf.ca

Un nouvel appel de propositions: le Programme de coopération Canada-Israël en matière de cybersécurité pour le secteur de l’énergie

23 août 2018

FCIRDI invite les firmes canadiennes et israéliennes à proposer des projets conjoints visant l’élaboration de solutions cybernétiques pour l’industrie énergétique. Les candidats sélectionnés recevront jusqu’à 50 % des coûts admissibles du projet de la FCIRDI.

Le Programme de coopération Canada-Israël en matière de cybersécurité pour le secteur de l’énergie est un nouveau programme pilote qui encourage la coopération entre les firmes canadiennes et israéliennes. Ce programme soutient les projets conjoints de recherche et développement qui ont pour but l’amélioration de la résilience cybernétique des infrastructures énergétiques du Canada.

Géré par le FCIRDI et financé par Ressources naturelles du Canada et l’Autorité israélienne d’innovation, ce programme soutient les projets bilatéraux de validation de concept menés par l’industrie, de validation de technologies et de recherche et développement qui :

  • Ont pour objectif de trouver des solutions aux risques cybernétiques grandissants auxquels sont confrontées les infrastructures énergétiques comme les réseaux de distribution électrique, les pipelines pétroliers et les gazoducs.
  • Sont réalisables en six mois (31 mars 2019).

Détails sur les candidatures : https://ciirdf.ca/fr/appels-de-propositions-de-la-fcirdi/

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

La FCIRDI lance un nouvel appel de propositions visant des projets de R et D Canada-Israël

9 avril 2018

OTTAWA (Canada) et TEL AVIV (Israël) — La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) a annoncé aujourd’hui le lancement d’un nouvel appel de propositions relatif à des projets bilatéraux de R et D. Bénéficiant du soutien du

gouvernement du Canada et d’Israël, cet appel de propositions a pour but de stimuler la collaboration en R et D entre les entreprises des deux pays, en privilégiant tout particulièrement la commercialisation des nouvelles technologies.

Admissibilité : Par cet appel, des entreprises privées canadiennes et israéliennes sont invitées à présenter des propositions de projets concertés de recherche, de R et D et de développement technologique en vue de la mise au point de produits ou procédés novateurs, à l’exclusion des applications militaires. La préférence sera accordée aux petites et moyennes entreprises (comptant moins de 500 employés). La durée maximale d’un projet de la FCIRDI est de 24 mois.

  • Les entreprises canadiennes ont la possibilité de collaborer avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en genie du Canada (CRSNG) pour mobiliser une expertise universitaire et faire participer des étudiants à leurs projets de R et D.
  • Les organismes du secteur public, comme les universités et les instituts de recherche peuvent prendre part aux projets de R et D à titre de sous-traitants ou de consultants (mais non comme demandeurs). 

Financement : Au terme d’un processus d’évaluation rigoureux, la FCIRDI sélectionnera les équipes en R et D du Canada et d’Israël qui recevront une aide financière pouvant atteindre 50 pour cent des coûts admissibles du projet, jusqu’à un maximum de 800 000 $ CA par projet. 

Domaines d’intérêt particulier : On privilégiera les projets relevant des domaines suivants :

  • les technologies de l’information et des communications (y compris la cybertechnologie et la
  • technologie financière)
  • les sciences de la vie
  • le secteur aérospatial
  • les technologies vertes et technologies durables (y compris l’eau et les ressources renouvelables) et réserves d’énergie limitées (gaz et pétrole)
  • l’agriculture et l’agroalimentaire (y compris l’agrotechnique)

Échéancier

  • Date limite pour présenter un résumé de proposition : le 31 mai 2018
  • Date limite pour présenter une proposition complète : le 29 juin 2018
  • Annonce des projets approuvés : octobre 2018

À la recherche d’un partenaire en R et D? La FCIRDI offre un service de jumelage aux entreprises dans les deux pays.

Présentez votre demande dès maintenant : Pour connaître les directives, les modèles et le mode d’évaluation des propositions, veuillez consulter le document suivant : www.ciirdf.ca. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Le conseil d’administration et le personnel de la FCIRDI pour la recherche et le développement industriels rendent hommage au regretté Keith Parsonage, membre apprécié de la Fondation depuis plus de 12 ans.

20 mars 2018

Le conseil d’administration et le personnel de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels rendent hommage au regretté Keith Parsonage, ancien directeur général à Industrie Canada, et membre apprécié de la Fondation depuis plus de 12 ans. Nous nous joignons à ses nombreux collègues et amis au Canada et en Israël pour reconnaître ses loyaux services, son leadership et son engagement à promouvoir l’établissement d’un partenariat technologique et en recherche et développement entre le Canada et l’Israël. Nous désirons transmettre nos plus sincères condoléances à sa famille.

La FCIRDI et l’Association canadienne du gaz (ACG) s’entendent pour renforcer ensemble la cybersécurité des réseaux de distribution de gaz naturel.

9 janvier 2018

M. Timothy M. Egan, président et chef de la direction de l’Association canadienne du gaz, et M. Henri Rothschild, Ph. D., président de la FCIRDI, signent un nouveau protocole d’entente qui facilitera la collaboration Canada-Israël en matière de cybersécurité dans l’industrie de la distribution de gaz naturel.

OTTAWA (Ontario) et TEL AVIV (Israël); le 9 janvier 2018 – La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) et l’Association canadienne du gaz (ACG) ont annoncé aujourd’hui un nouveau protocole d’entente qui facilitera la collaboration Canada-Israël en matière de cybersécurité dans l’industrie de la distribution de gaz naturel.

Signé à la fin de décembre par Messieurs Henri Rothschild, Ph. D., président de la FCIRDI, et Timothy Egan, président et chef de la direction de l’ACG, ce protocole d’entente favorise et appuie l’exploration d’une coopération technologique mutuellement avantageuse entre l’industrie canadienne de la distribution de gaz naturel et les entreprises israéliennes susceptibles de proposer des solutions de cybersécurité novatrices.

Le protocole d’entente établit un cadre concret pour des discussions productives entre les collaborateurs potentiels des deux pays. Il propose également la création d’un programme de coopération technologique en matière de cybersécurité afin de cerner les priorités, d’évaluer les possibilités particulières et d’envisager l’application de solutions technologiques israéliennes novatrices en réponse aux besoins des entreprises canadiennes de distribution de gaz naturel.

La FCIRDI et l’ACG élaboreront un plan de mise en œuvre qui traduira le protocole d’entente en mesures concrètes et qui facilitera les discussions initiales de même que les possibilités de jumelage entre des partenaires canadiens et israéliens potentiels.

Citations :
« Les sociétés de distribution de gaz naturel se sont engagées à approvisionner en toute sécurité les quelque 6,8 millions d’abonnés qui comptent sur elles pour répondre à leurs besoins quotidiens en énergie. L’ACG et ses membres sont fiers de travailler avec la FCIRDI et l’Autorité d’innovation d’Israël, ainsi qu’avec les entreprises israéliennes de cybersécurité, pour faire avancer cette technologie dans l’intérêt commun de toutes les parties à l’entente. »

Timothy M. Egan
Président et chef de la direcrion
Association canadienne du gaz (ACG)

« Je suis fier du bilan de 23 ans de la FCIRDI dans l’établissement de partenariats technologiques mutuellement avantageux et amplement rentables entre Israël et le Canada. Ce protocole d’entente nous permettra de travailler ensemble pour répondre à une priorité essentielle, soit la nécessité d’accroître la résilience de l’infrastructure canadienne et de lutter contre les défis croissants en matière de cybersécurité. Grâce à l’échange continu d’information et à la coopération technologique, nous pouvons trouver, élaborer et adopter de nouvelles solutions de cybersécurité qui protègent les systèmes de distribution de gaz naturel du Canada, et créer de nouveaux marchés pour les deux pays. »

Henri Rothschild, Ph. D.
Président
Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI)

« Nous sommes heureux d’avoir pris part aux discussions entre la Fondation et l’ACG qui ont mené à cet important accord de coopération pour trouver en Israël des solutions de cybersécurité pour l’industrie gazière du Canada. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec les deux organisations par l’entremise du Groupe de travail et de tirer ainsi de cette importante initiative des résultats positifs. »

Terry Hubbard
Directeur général, Direction générale des ressources pétrolières
Ressources naturelles Canada

« En tant que président du conseil d’administration de la FCIRDI et chef de l’Autorité d’innovation d’Israël, j’applaudis l’accord signé entre la FCIRDI et l’ACG en réponse aux besoins de cybersécurité de cette dernière. Je suis convaincu que cette coopération technologique ajoutera une autre dimension importante à nos relations bilatérales. Nous sommes convaincus que les groupes de travail conjoints mettant en vedette les innovations israéliennes en cybersécurité renforceront la résilience de l’industrie gazière du Canada. »

Aharon Aharon
Président du conseil d’administration, FCIRDI
PDG de l’Autorité d’innovation d’Israël

Raccourcis :
Association canadienne du gaz
@gosmartenergy
LinkedIn
FondationCanada-Israël pour la recherche et le développement industriels
LinkedIn

L’ACG
L’ACG est le porte-parole du secteur de la distribution de gaz naturel au Canada, regroupant des entreprises de distribution, de transport, de fabrication et de services. Le gaz naturel occupe une place centrale dans l’approvisionnement énergétique du Canada dont il comble 36 % des besoins. Aujourd’hui, plus de 6,8 millions d’abonnés servant plus de 20 millions de Canadiens comptent sur le gaz naturel pour le chauffage et l’alimentation en énergie des maisons, des entreprises, des écoles et des hôpitaux.

La FCIRDI
La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) encourage la recherche-développement conjointe entre les deux pays, la stimule et y investit en cherchant principalement à commercialiser les nouvelles technologies. Établie en 1994 en vertu d’un traité officiel entre les gouvernements du Canada et d’Israël, la FCIRDI a des liens institutionnels avec l’Autorité d’innovation d’Israël (ancien Bureau du scientifique en chef du ministère israélien de l’Économie). La FCIRDI a financé plus de 120 projets de R-D collaboratifs qui ont contribué au développement et à la vente conjoints de plus de 60 nouveaux produits mondiaux. Cela a généré des centaines de millions de dollars en valeur économique pour les entreprises canadiennes et israéliennes au cours de la dernière décennie. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter : www.ciirdf.ca

Contacts
Paula Dunlop
Vice-présidente, Affaires corporatives et stratégiques
Association canadienne du gaz
613-748-0057 poste 341 ou 613-614-3280
pdunlop@cga.ca

Sonya Shorey
Stratège en communications
Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels
Cell. : 613.851.9416
sonyashorey@ciirdf.ca

La FCIRDI est heureuse d’accueillir au Canada le directeur général de l’Autorité d’innovation d’Israël, à l’occasion d’un événement marquant : la 50e réunion de son conseil d’administration

18 décembre 2017

Le conseil d’administration salue le haut calibre des propositions de R et D industriels présentées dans le cadre des appels bilatéraux de propositions en R et D Ontario-Israël

OTTAWA, Ontario et TEL AVIV, Israël; 18 décembre 2017 — Plus tôt ce mois-ci, le conseil d’administration de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) s’est rencontré à Toronto, en Ontario, pour la tenue de sa 50e réunion — une étape importante dans les 23 ans d’histoire de l’organisation. Il s’agissait de la première réunion dirigée par le nouveau président du conseil d’administration de la FCIRDI, M. Aharon Aharon, directeur général de l’Autorité d’innovation d’Israël (IIA), où tous les membres s’étaient présentés en personne. De hauts fonctionnaires du ministère de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences (MRIS) de l’Ontario et de la mission économique d’Israël au Canada ont également assisté à la réunion, comme observateurs.

Dans le cadre de cette séance du conseil, le président de la FCIRDI a présenté un rapport sur le succès du récent appel bilatéral de propositions en R et D, ou la FCIRDI a reçu 19 documents, chacun  représentant une proposition de projet de collaboration entre une entreprise canadiennes et israéliennes. Les membres de la direction de la FCIRDI ont également communiqué au conseil leur vision d’avenir, laquelle a servi de base à une série de rencontres avec de hauts fonctionnaires d’Ottawa et de Toronto, présidées par M. Aharon, et qui avaient toutes pour but de consolider le mandat et le programme de la FCIRDI.

À l’occasion de cette rencontre, le conseil a aussi examiné des propositions bilatérales de projets de R et D, reçues en réponse à l’appel de propositions lancé dans le cadre du Programme de collaboration Ontario-Israël 2017. Les détails de toutes les demandes retenues seront dévoilés lors de leur approbation finale par le ministre de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences de l’Ontario. Le conseil d’administration de la FCIRDI a salué le haut calibre des propositions présentées dans le cadre de cet appel d’offres, qui réunissait certaines des entreprises affichant les taux de croissance les plus élevés en Ontario et en Israël. Il a d’ailleurs indiqué que ces propositions étaient parmi les meilleures reçues à ce jour par la FCIRDI, dans le cadre du Programme de collaboration Ontario-Israël (PCOI) dont elle assure la gestion.

« Pour Israël, l’Ontario a toujours été et demeure une partenaire canadienne de choix, en matière d’innovation, a déclaré M. Aharon Aharon, directeur général de l’Autorité israélienne de L’innovation. Notre partenariat s’est traduit par de nombreux projets de R et D qui ont été couronnés de succès. Nous sommes impressionnés par la grande qualité des propositions présentées, plus particulièrement cette année, et par les innovations qui s’annoncent prometteuses pour nos deux économies. »

« Ce fut un plaisir d’accueillir M. Aharon Aharon au Canada, à l’occasion de cette rencontre marquante, a pour sa part mentionné M. Henri Rothschild, Ph.D., président de la FCIRDI. Ces collaborations technologiques soutiennent de manière directe la puissante vision établie par la FCIRDI et renforcent la façon dont les partenariats S et T entre le Canada et Israël sont des moteurs de croissance économique, pour nos pays respectifs. Les avantages et les répercussions mutuels ont fait la renommée de la plateforme de la FCIRDI qui est à la base de tous les projets que nous soutenons. »

À propos de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) 

La FCIRDI promeut, stimule et finance des projets de recherche et de développement concertés d’entreprises du secteur privé des deux pays, en privilégiant tout particulièrement la commercialisation de nouvelles technologies. Créée en 1994, en vertu d’une entente officielle entre les gouvernements du Canada et d’Israël, la FCIRDI entretient des liens institutionnels avec l’Autorité israélienne de l’innovation (anciennement le Bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Économie). La FCIRDI a financé plus de 120 projets de R et D bilatéraux, qui ont contribué au développement conjoint et à la commercialisation de plus de 60 nouveaux produits dans le monde, générant des centaines de millions de dollars en retombées économiques pour les entreprises canadiennes et israéliennes, au cours des dix dernières années. Pour de plus amples renseignements sur la FCIRDI, visitez le www.ciirdf.ca

À propos de l’Autorité israélienne de l’innovation

L’Autorité israélienne de l’innovation (AII), anciennement connue comme le Bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Économie (et MATIMOP), est un organisme public indépendant et impartial ayant pour objectif de stimuler l’écosystème israélien de l’innovation et l’économie d’Israël dans son ensemble. Son rôle est d’encourager et de favoriser le développement des ressources israéliennes en matière d’innovation, tout en créant et en consolidant les infrastructures et le cadre nécessaires pour soutenir l’industrie du savoir tout entière. Pour de plus amples renseignements, visitez le http://www.matimop.org.il/

Demandes des médias :

Sonya Shorey
Stratège principale en communications, CIIRDF
Cell. : 613.851.9416
sonyashorey@ciirdf.ca

La FCIRDI nomme à son conseil d’administration M. Ami Appelbaum, Ph. D., nouveau président de l’Autorité d’innovation d’Israël et scientifique en chef au ministère de l’économie et de l’industrie d’Israël

13 décembre 2017

Cette nomination prestigieuse permettra à la FCIRDI de mettre à profit les 35 années d’expérience en technologie industrielle de ce scientifique de renom

OTTAWA, Ontario et TEL AVIV, Israël; 13 décembre 2017 — La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) a annoncé aujourd’hui la nomination de M. Ami Appelbaum, comme administrateur au sein de son conseil d’administration. M. Appelbaum est le nouveau président de l’Autorité d’innovation d’Israël et scientifique en chef au ministère de l’économie et de l’industrie d’Israël.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions et assumant la responsabilité d’un budget de 1,6 milliard de nouveaux shekels (NIS) (452 millions de dollars), M. Appelbaum mettra à profit plus de trois décennies d’expérience en technologie et en direction d’entreprise qu’il entend consacrer aux programmes, aux politiques et aux mesures incitatives, établis par le gouvernement d’Israël pour promouvoir l’innovation industrielle et accroître la compétitivité de la « startup nation » à l’échelle internationale.

Avant sa récente nomination à l’IIA, M. Appelbaum a occupé, pendant plus de sept ans, le poste de président de KLA-Tencor Israël, filiale israélienne d’une entreprise dont le siège social se trouve à Silicon Valley et qui fabrique des semi-conducteurs spécialisés dans le contrôle des processus et la gestion du rendement. Pendant cette période, il a dirigé la croissance des ventes de KLA-Tencor en Israël, les faisant passer de 30 millions à 500 millions de dollars.

M. Appelbaum avait auparavant exercé les fonctions de vice-président principal et de directeur général du Groupe, plateforme des entreprises de KLA-Tencor et de vice-président des opérations de structuration et d’inspection des réticules en Israël, après avoir été directeur général par intérim de la Division de métrologie optique de KLA-Tencor, à Silicon Valley, en Californie. Il est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en science des matériaux de l’Institut de technologie Technion-Israël, lequel jouit d’une renommée mondiale.

« Nous sommes ravis d’accueillir M. Appelbaum au sein du conseil d’administration binational de la FCIRDI, s’est réjoui M. Henri Rothschild, Ph. D., président de la FCIRDI. Plus tôt cette année, M. Aharon Aharon, directeur général de l’Autorité d’innovation d’Israël, est devenu président du conseil. La nomination de ces deux personnes de renom au conseil de la FCIRDI, par le gouvernement d’Israël, renforce le caractère prioritaire et l’importance de la collaboration en R et D industrielle avec le Canada et le rôle précieux que joue la FCIRDI dans l’atteinte de nos objectifs bilatéraux. En misant sur les résultats obtenus par la FCIRDI à ce jour, nous faciliterons les partenariats technologiques Canada-Israël, qui exerceront un impact social et économique encore plus grand pour nos deux pays, dans l’avenir. »

« J’ai beaucoup de respect pour l’héritage de la FCIRDI, après ses 23 années d’existence, et ne peux imaginer moment plus opportun de me joindre à son conseil d’administration, a déclaré M. Ami Appelbaum. Les échanges commerciaux entre le Canada et Israël ont plus que triplé depuis la signature de l’Accord de libre-échange Canada-Israël (ALÉCI). Il ne fait aucun doute que l’innovation a joué un rôle important dans le développement d’une économie prospère et de liens politiques solides entre nos deux pays. Je me réjouis à la perspective de travailler avec mes collègues pour faire avancer nos objectifs et consolider notre position globale, comme instrument de premier plan pour la collaboration en R et D, entre le Canada et Israël ».

À propos de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI)

La FCIRDI promeut, stimule et finance des projets de recherche et de développement concertés d’entreprises du secteur privé des deux pays, en privilégiant tout particulièrement la commercialisation de nouvelles technologies. Créée en 1994, en vertu d’une entente officielle entre les gouvernements du Canada et d’Israël, la FCIRDI entretient des liens institutionnels avec l’Autorité israélienne de l’innovation (anciennement le Bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Économie). La FCIRDI a financé plus de 120 projets de R et D bilatéraux, qui ont contribué au développement conjoint et à la commercialisation de plus de 60 nouveaux produits dans le monde, générant des centaines de millions de dollars en retombées économiques pour les entreprises canadiennes et israéliennes, au cours des dix dernières années. Pour de plus amples renseignements sur la FCIRDI, visitez le www.fcirdi.ca.

À propos de l’Autorité israélienne de l’innovation

L’Autorité israélienne de l’innovation, anciennement connue comme le Bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Économie (et MATIMOP), est un organisme public indépendant et impartial ayant pour objectif de stimuler l’écosystème israélien de l’innovation et l’économie d’Israël dans son ensemble. Son rôle est d’encourager et de favoriser le développement des ressources israéliennes en matière d’innovation, tout en créant et en consolidant les infrastructures et le cadre nécessaires pour soutenir l’industrie du savoir tout entière. Pour de plus amples renseignements, visitez le http://www.matimop.org.il/

Demande des médias :

Sonya Shorey
Stratège principale en communications, CIIRDF
Cell. : 613.851.9416
sonyashorey@ciirdf.ca

M. Henri Rothschild (Ph. D.), président de la FCIRDI, prononce une allocution devant le Comité permanent des finances du Canada

27 septembre 2017

Henri Rothschild (Ph. D.), président de la FCIRDI, s’est présenté à titre de témoin invité devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes du Canada. Dans son allocution, il a souligné la valeur exemplaire pour le Canada des succès remportés par Israël en édifiant l’une des économies mondiales fondées sur l’innovation les plus vigoureuses qui soient, et a conclu en recommandant à Innovation Canada d’établir un partenariat stratégique avec l’Autorité israélienne de l’innovation.

Rothschild a exposé les idées maîtresses, les leçons tirées de l’expérience et des recommandations se rapportant à la démarche exceptionnelle d’Israël en matière d’innovation. Sa vision repose sur plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la recherche-développement concertée entre le Canada et Israël au sein de la FCIRDI, qui propose l’un des modèles de partenariat bilatéral les plus efficaces au monde.

Pour obtenir de plus amples renseignements, vous pouvez télécharger le discours de M. Rothschild, suivre son exposé devant le Comité permanent des finances ou communiquer avec Sonya Shorey, stratège en communications, à sonyashorey@ciirdf.ca.

La FCIRDI lance un nouvel appel de propositions visant des projets de R et D Canada-Israël

1 septembre 2017

OTTAWA (Canada) et TEL AVIV (Israël) — La Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI) a annoncé aujourd’hui le lancement d’un nouvel appel de propositions relatif à des projets bilatéraux de R et D. Bénéficiant du soutien du

gouvernement du Canada et d’Israël, cet appel de propositions a pour but de stimuler la collaboration en R et D entre les entreprises des deux pays, en privilégiant tout particulièrement la commercialisation des nouvelles technologies.

Admissibilité : Par cet appel, des entreprises privées canadiennes et israéliennes sont invitées à présenter des propositions de projets concertés de recherche, de R et D et de développement

technologique en vue de la mise au point de produits ou procédés novateurs, à l’exclusion des

applications militaires. La durée maximale d’un projet de la FCIRDI est de 36 mois.

  • Les entreprises canadiennes ont la possibilité de collaborer avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) pour mobiliser une expertise universitaire et faire participer des étudiants à leurs projets de R et D.
  • Les organismes du secteur public, comme les universités et les instituts de recherche peuvent prendre part aux projets de R et D à titre de sous-traitants ou de consultants (mais non comme demandeurs). 

Financement : Au terme d’un processus d’évaluation rigoureux, la FCIRDI sélectionnera les équipes en R et D du Canada et d’Israël qui recevront une aide financière pouvant atteindre 50 pour cent des coûts admissibles du projet, jusqu’à un maximum de 800 000 $ CA par projet. 

Domaines d’intérêt particulier : On privilégiera les projets relevant des domaines suivants :

  • les technologies de l’information et des communications (y compris la cybertechnologie et la
  • technologie financière)
  • les sciences de la vie
  • le secteur aérospatial
  • les technologies vertes et technologies durables (y compris l’eau et les ressources renouvelables) et réserves d’énergie limitées (gaz et pétrole)
  • l’agriculture et l’agroalimentaire (y compris l’agrotechnique)

À la recherche d’un partenaire en R et D? La FCIRDI offre un service de jumelage aux entreprises dans les deux pays.

Présentez votre demande dès maintenant : Pour connaître les directives, les modèles et le mode d’évaluation des propositions, veuillez consulter le document suivant : www.ciirdf.ca. 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

La FCIRDI nomme un vétéran de l’industrie de pointe israélienne à la présidence de son conseil d’administration

12 juin 2017

OTTAWA, Ontario, et TEL-AVIV, Israël; M. Henri Rothschild, président de la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels (FCIRDI), a le plaisir d’annoncer que le conseil d’administration binational de la FCIRDI a nommé à sa présidence M. Aharon Aharon, directeur général de la nouvelle Autorité d’innovation d’Israël. M. Aharon succède à M. Avi Hasson, ancien expert scientifique en chef au ministère de l’Économie d’Israël, qui a assuré cette fonction pendant plus de six ans. M. Aharon est le sixième dirigeant israélien à assumer ce rôle essentiel au sein de la FCIRDI, en 22 ans d’histoire.

  1. Aharon apporte à la FCIRDI et à la communauté bilatérale qu’elle soutient, plus de 25 ans d’expérience et de savoir-faire dans l’industrie de la haute technologie. Ses postes de direction au sein d’importantes multinationales en font un habitué des projets de collaboration internationaux, et il a par ailleurs créé une foule d’entreprises. Plus récemment, il a pris en main les activités d’Apple en Israël, contribuant au lancement de la société en novembre 2011, puis à son essor, avec un effectif de 900 employés. Il avait précédemment occupé des postes de cadre dans diverses sociétés technologiques, telles que Camero, Discretix Technologies, Seabridge et Haifa Research Labs (IBM). L’obtention de deux diplômes de l’institut de technologie israélien Technion et son service dans l’unité d’élite du renseignement 8200 des forces armées israéliennes ont marqué le début de sa brillante carrière.
  2. Aharon endosse le rôle de président du conseil de la FCIRDI dans la foulée de sa nomination à titre de premier directeur général de la nouvelle Autorité d’innovation d’Israël. Organisme indépendant chargé des politiques et des programmes d’innovation du pays, l’Autorité d’innovation d’Israël vient remplacer le Bureau de l’expert scientifique en chef qui faisait partie du ministère de l’Économie. Reprenant le mandat de ce dernier, l’Autorité continuera à servir d’épicentre à la planification du positionnement stratégique de l’écosystème technologique israélien, ce qui comprend la promotion de partenariats avec les grandes économies mondiales, dont le Canada.

« Je suis très heureux de marcher sur les traces des précédents experts scientifiques en chef israéliens et d’assumer les responsabilités de président du conseil d’administration binational de la FCIRDI. Nous sommes enchantés des réalisations de la FCIRDI à ce jour, et ferons tous les efforts pour améliorer davantage encore ses résultats au cours des prochaines années. À cette fin, je travaillerai avec nos partenaires gouvernementaux canadiens à renforcer et à renouveler le conseil d’administration actuel de la FCIRDI, ainsi que les ressources de la fondation », a commenté M. Aharon.

« Nous sommes ravis d’accueillir un leader de la trempe de M. Aharon pour présider le conseil d’administration de la FCIRDI, a déclaré M. Henri Rothschild, président de la FCIRDI. À l’instar des experts scientifiques en chef israéliens qui l’ont précédé dans cette importante fonction, M. Aharon a le profil tout désigné pour assumer les rôles et les responsabilités de la FCIRDI. Il possède une expertise technologique poussée, une efficacité et un leadership avérés, ainsi qu’une compréhension rigoureuse de la croissance économique fondée sur la technologie, tant dans une optique israélienne qu’internationale. Il mettra ces capacités au service de la FCIRDI et appuiera sa quête de résultats économiques supérieurs pour le Canada et Israël. »

« L’État d’Israël est fier de ses réalisations scientifiques et technologiques, a pour sa part indiqué M. H. E. Nimrod Barkan, ambassadeur d’Israël au Canada. La nomination stratégique du directeur général de l’Autorité d’innovation d’Israël à titre de président du conseil d’administration souligne l’importance de la FCIRDI pour l’État d’Israël, qui y voit un mécanisme aussi fiable qu’exemplaire de collaboration bilatérale en S et T et, plus généralement, de relations économiques. Nous nous réjouissons que la FCIRDI continue à jouer un rôle déterminant dans la formation de partenariats technologiques et commerciaux entre le Canada et Israël, dans les domaines prioritaires que sont l’énergie, la cybersécurité et les technologies biomédicales et environnementales. »

Veuillez cliquer ici pour consulter la version intégrale du communiqué de presse.